Planification d'accompagnement urbanistique de la branche Ouest de l'A5

Le développement de Bienne et Nidau au cours des 35 prochaines années –
un projet des villes de Bienne et Nidau

Accompagnement urbanistique de la branche Ouest de l'A5

La branche Ouest du contournement autoroutier de Bienne va transformer l’agglomération. Par un accompagnement urbanistique, les Villes de Bienne et Nidau veulent contribuer à ce que l’A5 s’intègre de manière optimale dans le paysage urbain. En outre, cet accompagnement urbanistique doit fixer les exigences envers l’A5 en vue d’une bonne intégration, tant sur le plan de la conception que de la circulation.

Par l’accompagnement urbanistique, les Villes de Bienne et Nidau saisissent l’occasion de remodeler comme suit les quartiers touchés par le tracé de l’A5:

  • Adaptation des structures du milieu bâti à la nouvelle situation;
  • Réorganisation et nouvelle conception du réseau routier;
  • Mise en valeur des espaces publics et des quartiers le long de la branche Ouest;
  • Développement et densification des constructions aux abords de l’A5, là où cela est souhaitable du point de vue des deux Villes.

L’accompagnement urbanistique de la branche Ouest de l’A5 a lieu sous la responsabilité des Villes de Bienne et Nidau en collaboration avec les organes compétents de la Confédération et du Canton de Berne. De plus, il est suivi par un comité d’experts des domaines de l’architecture, de l’urbanisme, de l’aménagement du paysage et de la planification des transports.

Après des préparatifs de plusieurs années, un projet de planification est disponible depuis janvier 2017. Vous trouverez dans l’aperçu du projet les principaux éléments qui le constituent.

Perspective à long terme

Le développement visé avec l’accompagnement urbanistique va se dérouler sur plusieurs décennies. Les autorités des deux villes ne s’impliqueront elles-mêmes que lorsque leur responsabilité sera engagée, soit lors de la construction et de l’aménagement des surfaces et des infrastructures publiques (rues, places, espaces verts, etc.) et de l’organisation du trafic. Pour les propriétaires fonciers privés, il n’en résulte aucune obligation d'agir dans la mesure où le Canton de Berne ne sollicite pas leurs terrains pour le projet autoroutier proprement dit. En revanche, ils ont ainsi la possibilité de construire et de développer leurs biens-fonds selon les prescriptions des bases légales adaptées en matière de droit de l’aménagement. S'ils le font et quand relève de leur libre arbitre.

Timeline